16.4.12

Mes projets universitaires: partie 4

Voilà! Je termine mes blablatages
sur ma vie universitaire avec un cours intitulé:
Signes et systèmes de signes

Signes, un cours d'identités visuelles
Le dernier cours qu'il me restait à mentionner n'est pas vraiment un cours dans lequel j'ai vraiment appris quoique ce soit de concret, dans le sens que c'est une copie conforme du cours d'identité visuelle que j'ai eu au cégep. Cependant c'est sur que c'est intéressant de voir un point de vue différent, d'avoir l'opinion d'un autre professionnel sur les caractéristiques qui font un bon symbole. Je vous parlerai donc brièvement de 3 projets que j'ai réalisé dans ce cours

Projet 1: le Monogramme
Le premier projet n'était pas ce qu'il y a de plus compliqué, mais c'était un bel exercice d'entrée en matière. En fait c'est le même projet que le premier projet du cours d'identité visuelle du cégep: faire un monogramme avec nos initiales.
Donc: M A G

↑ Étant donné que le prof voulait simplement un pictogramme intéressant,
l'ordre des lettres importait peu alors j'ai plutôt fais MGA


Projet 2: le Symbole
Pour le second projet il fallait créer un symbole pour une entreprise. J'ai dis «symbole» et non «logo» parce qu'au départ du projet il ne fallait pas se soucier du nom de l'entreprise. Nous devions faire le symbole seulement, mais moi j'ai décidé d'ajouter une signature à côté par la suite: question de faire une identité visuelle plus complète.

L'entreprise que j'ai choisi est Morency, une société d'avocats. Nous avions deux petites contraintes à respecter. Tout d'abord, inclure 1 ou 2 lettres (initiales de l'entreprise) dans le symbole. La seconde était assez logique; il fallait éviter d'utiliser des éléments clichés déjà surexploités. Dans mon cas les éléments à éviter étaient par exemple la balance, la colonne grecque ou encore les livres.

Pourquoi une tour?
  • Le symbole de la tour évoque la solidité et la protection. Tout comme un bon avocat, une tour se doit de résister à toutes les attaques et à se tenir debout.
  • La tour est le symbole d’une construction qui a résisté à l’épreuve du temps, tout comme la profession d’avocat qui elle date de l’Antiquité.
  • La tour (et les créneaux qui sous-entendent une sorte de couronne) évoque également une certaine noblesse et de la notoriété. 
Pourquoi une pièce d'échecs?
  • Tout comme un avocat, un joueur d’échecs se doit d’être sérieux, patient, connaitre et respecter les règles (ou lois) ainsi qu’avoir une bonne capacité d’analyse de la situation. 
  • Une bonne stratégie d’échecs n’est efficace que si elle exploite les possibilités de ses différentes pièces, tout comme la société d’avocats Morency qui se différencie des autres par la diversité des expertises de ses avocats.
  • Aux échecs, la tour ne peut se déplacer qu’en ligne droite, pas de possibilité de courbe ou de zigzag. C’est une belle métaphore pour un avocat, car celui-ci se doit d’être «droit», d’avoir une bonne conduite et donc de ne pas s’éloigner du «droit chemin» (c’est-à-dire la loi).
Pourquoi une cravate?
  • La cravate a toujours évoqué un certain sérieux, un professionnalisme et est un signe de pouvoir, des caractéristiques qui conviennent parfaitement à un bon avocat.
  • Bien entendu cela permet de faire le lien entre le symbole et un avocat étant donné que ce dernier se doit d’être en veston-cravate lorsqu’il est au travail.
  •  De plus, la société d’avocats Morency (bien qu’étant assez polyvalente) excelle particulièrement en droit des affaires et en droit municipal. Ils font donc beaucoup affaire avec des hommes d’affaires, qui bien sûr portent également la cravate.
Et qu'en est-il des caractéristiques plus graphiques du symbole?
  • Le symbole est parfaitement balancé et équilibré ce qui, en plus d’évoquer une certaine solidité, sous-entend la justice et l’impartialité.
  • Les traits très épais et la masse générale du symbole évoquent également une bonne solidité et «assis» bien le symbole.
  • L'absence de courbe améliore encore l’effet de solidité, de protection et rappelle la droiture de la loi et de la justice.
  •  Les angles qui sont tous parallèles et la présence de fortes verticales et horizontales font que le symbole forme un ensemble fort, solide et uni.
  • La forme utilisée pour la tour sous-entend également la forme du maillet du juge.



Projet 3: la Marque
Le troisième projet était en fait assez similaire au deuxième, avec la seule différence que le domaine de notre entreprise était limité à 3 choix. Moi j'ai choisi le domaine du vélo de montagne, l'entreprise Titus pour être exact.

Je ferai très probablement un nouveau bla-bla éventuellement pour expliquer plus en profondeur comment je suis arrivé à ce logo. Mais en résumé, j'ai choisi  d'aller chercher un peu le concept «romain» qu'évoque Titus. Je voulais plus précisément parler des gladiateurs étant donné que ceux-ci sont certes des combattants robustes et solides mais également très agiles. Ce sont là les mêmes caractéristiques que celles d'un bon vélo de montagne. D'ailleurs, Titus est l'empereur romain qui a complété la construction du fameux Colisée de Rome, il y organisa des jeux pendant 100 jours pour célébrer l'événement.

Plusieurs vélo Titus sont fait avec du titane, justement un matériau très solide mais léger. C'est donc cela que je voulait évoquer: la solidité par le bouclier, la légèreté par la finesse du tracé ainsi que l'agressivité et l'adrénaline du gladiateur par le trident que forme le vélo.



Petite anecdote
À la fin du projet de Titus (le jour de la remise) il fallait faire «l'application du logo», moi j'avais compris qu'il fallait faire une publicité pour notre produit. Mais en fait ce que le prof voulait c'était juste un petit photoshop vite fait pour montrer où on mettrait le logo et avoir un aperçu du look que ça donne.

↑ C'est donc simplement quelque chose comme ça qu'il voulait.

Comme je le disais; moi j'avais pas compris ça... Le prof disait aussi qu'il fallait soit mettre le crédit photo ou utiliser nos propres photos. Je me suis donc dépêché de retourner à mon appartement pour prendre des vélos en photo et fouiller dans mes archives de photos des Îles pour une photo de cap. 

Heureusement le prof a vu que j'en faisais trop et m'a dit que ce que j'avais de fait était amplement suffisant avant que j'en fasse trop. Je suis cependant assez fier de ce que j'ai pu accomplir aussi rapidement avec... disons que c'étaient pas les meilleures photos :P
↑ Voici mon ébauche (assez avancée quand même) de publicité

Et maintenant les 2 photos que j'ai utilisées pour en arriver là (on part de loin quand même):
↑ Un panorama plus ou moins bien fait du cap de l'hôpital

↑ Un vélo (sans pieds, j'ai donc dû utiliser mon trépieds) dans un éclairage quand même assez merdique.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire